Le parc est accessible toute l'année, la buvette de la ferme est ouverte 7/7 11h-16h, le restaurant et les activités sont ouverts du mercredi au dimanche de 9h à 18h à bientôt

L’épopée remonte à 1969, lorsque des promo­teurs voulurent acqué­rir l’hôtel du Signal de Bougy et son terrain pour y créer une clinique. Cette démarche allait compromettre l’accessibi­lité du site au public. Les com­munes proches du lieu prirent alors contact avec la Fédération des coopératives Migros (FCM) afin de trouver une alternative. La FCM accepta d’entrer en ma­tière et créa, le 9 juillet 1970, la Fondation du Parc Pré Vert du Signal de Bougy, soutenue par le Pour­cent culturel Migros. C’est ainsi que le site put être sauvé
et que les familles et les prome­neurs purent continuer à profiter du lieu. Une année plus tard, les espaces de repos, les jeux pour les enfants, la ferme avec les ani­maux et le restaurant populaire furent inaugurés dans la joie et
la bonne humeur, en présence d’Adèle Duttweiler, cofondatrice de Migros et présidente d’hon­neur de la Fondation du Parc Pré Vert du Signal de Bougy.

Évoluer avec son temps
La Fondation a pour mission d’accueillir les enfants et leurs familles afin qu’ils puissent jouer dans des espaces de jeux sécuri­taires et se divertir avec des acti­vités ludiques. L’entretien du parc de 110 hectares et son développe­ ment durable doivent permettre aux visiteurs de se rencontrer pour vivre des journées récréa­tives, de détente et d’échanges.

En 1976 fut inaugurée la statue des trois ânes créée par Édouard­ Marcel Sandoz. Érigée au cœur du site, elle est devenue l’emblème
et la mascotte de cette oasis de verdure familiale. En 2015, l’expo­sition de Malbine a embelli le Jardin de Madame et rendu hommage à cette artiste internationa­lement reconnue. Les statues émeuvent les visiteurs et repré­sentent l’esprit du parc avec des bronzes d’enfants joyeux et pleins de vie. Au printemps 2018, l’arbre à lolettes a été planté. Un concept unique en Suisse romande qui aide les petits à grandir en dou­ceur. Ils se séparent de leur fidèle compagnon en l’accrochant sur l’arbre dédié à recevoir ce bien si précieux.
L’année dernière, l’agrandissement de l’espace de jeux Kid’z Land, avec l’apparition du petit train du Signal, d’une place de jeux de sable et d’un deuxième circuit de voiturettes, a enchanté les familles.

Des générations de souvenirs
En cinquante ans, les activités du parc se sont multipliées, mais l’attitude des visiteurs n’a pas changé. Ils sont toujours aussi respectueux du bien commun, gagnés par l’esprit des lieux et cette forme d’amitié qui prévaut au Signal de Bougy. Les journées passées au parc marquent les mémoires. Ce site hors du temps, au sens large du terme, presque mythique, représente la rencontre de plusieurs générations qui y partagent des émotions com­munes et où le sentiment de liberté règne en maître.